Cliquez pour agrandir
Lire la suite...
Cartel en marqueterie Boulle et bronzes dorés signé Fardouelle, 160 cm, XVIIIe
AcheterDemande d'informations

18000 € (port +150€)
Cartels, Louis XV, XVIII

Cartel violoné et sa console en marqueterie Boulle: éc**ille de tortue, abondantes incrustations de laiton. Les importants bronzes du cartel sont dorés à la feuille.



Une envergure rare : au total 160 cm de hauteur avec la console.



Les bronzes dorés sont particulièrement travaillés sur cette pièce: motifs floraux au dessus du cadran, chimères à l'amortissement des 4 pieds en console, 4 bustes de jeunes femmes des deux côtés du cadran...



Le cadran finement ciselé est composé de cartouches émaillés avec chiffres romains et arabes. Il est signé "Fardouelle à Paris". Le mécanisme également XVIIIe (l'échappement fut changé postérieurement) est lui aussi signé.



Au sommet du cartel trône Uranie, muse présidant à l'astronomie et l'astrologie.



En façade une représentation peu courante : Céphale et Procris, couple de la mythologie grecque (histoire à la fin de la description).

La console est agrémentée de très importants bronzes dorés mais aussi d'une abondance de laiton, 4 visages sont placés aux angles. Elle montre également des incrustations de corne peinte, de nacre blanche et argentée.



Cartel et son mécanisme entièrement début du XVIIIe. Le mécanisme d'origine a été révisé par notre horloger et fonctionne parfaitement.



Hauteur totale: 160 cm

Hauteur cartel: 105 cm

Largeur: 50 cm





"Céphale, prince thessalien, fils de Déion et de Diomédé avait épousé Procris, une des filles d'Érechthée, roi d'Athènes. Elle était d'une beauté remarquable. Il inspira une vive passion à Éos (l'Aurore) ; celle-ci, pour le détacher de Procris, l'engagea à éprouver la fidélité de son épouse. Dans ce but, il s'introduisit près d'elle, caché sous un déguisement : ayant réussi à la séduire, il la chassa de sa présence. Procris, honteuse, s'enfuit en Crète où Artémis lui fit don d'un chien et d'un javelot magique. Plus tard Procris revint dans ses foyers sous l'aspect d'une séduisante jeune fille qui s'offrit l'amour de Céphale en échange des cadeaux de la déesse. Céphale accepta et Procris se fit alors reconnaître.



Les deux époux se réconcilièrent donc. La jalousie cependant étreignait le cœur de Procris qui pensait que son époux rejoignait Éos lors de ses parties de chasse. Une nuit, elle le suivit donc en cachette. Par mégarde elle remua une branche. Pensant qu'un gibier se cachait derrière le feuillage Céphale lança son javelot et perça le corps de sa chère Procris ; désespéré par cette mort, il se tua avec le même javelot."

| Twitter | Blog de la boutique | Méounes Antiquités sur Facebook |