Cliquez pour agrandir
Lire la suite...
Commode tombeau en marqueterie de palissandre estampillée Migeon, XVIIIe
AcheterDemande d'informations

25000 € (port +0€)
Commodes, Louis XV, XVIII

Commode tombeau en marqueterie de palissandre estampillée Migeon, XVIIIe



Commode tombeau en marqueterie de palissandre.



Généreusement galbée sur toutes les faces, elle ouvre à 4 tiroirs sur 3 rangs.

La marqueterie claire est encadrée de tons plus foncés, de belles couleurs et un rendu chaleureux.

L'ornementation de bronzes rocaille est remarquable mais non surchargée, elle couvre également les deux montants généreusement galbés de la commode.





Coiffée de son marbre Brocatelle à double débordement.

Une pièce aux dimensions importantes et aux formes accentuées comme on peut le voir dans le travail de Migeon.

Estampillée de Pierre Migeon et JME sur le montant arrière droit.



Epoque Louis XV.



Longueur: 141.5 cm

Hauteur: 90 cm

Profondeur: 68 cm



Pierre Migeon (1701-1758), reçu maître vers 1725 (les registres datant du début du règne de Louis XV n'ayant pas été conservés) figure parmi les plus grands ébénistes du XVIIIe siècle. Il livre ses meubles à une riche clientèle aristocratique où figurent le Duc d'Orléans, fils du Régent, la duchesse de Rohan, le maréchal de Noailles, la duchesse d'Epernon, le cardinal de Rohan, plusieurs évêques, des ambassadeurs de nations étrangères... Dès les années 1740, il reçoit des commandes du Garde-Meuble de la Couronne et des Menus-Plaisirs. Il bénéficie de la protection de la marquise de Pompadour dont les prodigalités à son égard sont évoquées par d'Argenson dans ses mémoires.



Il réalise des meubles en placages de palissandre et d'amarante. Les meubles de Migeon se signalent par ce que l'on peut appeler une robuste élégance et un goût prononcé pour les courbes comme sur notre commode ci-dessus qui est un travail représentatif de son œuvre. (Source: Le mobilier français du XVIIIe siècle, Kjellberg)
| Twitter | Blog de la boutique | Méounes Antiquités sur Facebook |